L’intendance suivra ? Le logement militaire en Occident (Antiquité – temps présents)

Colloques et projet éditorial

Jacques Callot, Camp militaire

Ce projet vise à construire une enquête diachronique dédiée au logement des forces armées à travers l’histoire. Comme l’ont à nouveau montré les récents événements en Ukraine, le logement des soldats se révèle un observatoire pertinent des relations de pouvoir entre les acteurs des conflits (belligérants et populations civiles, autorités locales, militaires et instances internationales) qui pratiquent, subissent ou tentent de réguler les formes d’hébergement des gens de guerre. Cette question interroge plus largement les dimensions logistiques, disciplinaires et normatives de la guerre mais aussi ses implications politiques et socio-culturelles. Nous entendons en proposer une histoire sur la longue durée, suivant l’évolution de ce phénomène de l’Antiquité aux temps présents, à l’échelle des mondes occidentaux.

Après une première rencontre dédiée à la période moderne en juin 2023 au congrès de l’AEGES (Bordeaux), nous organisons, à l’automne 2024, à Montréal, un colloque consacré aux périodes antiques, médiévales et contemporaines. Ces manifestations aboutiront à une publication collective, prévue à l’horizon 2025 : à cet effet, des réunions de travail par visioconférence seront prévues en 2024/2025 pour accompagner la transformation des interventions orales en chapitres pour le livre, que nous concevons non comme la publication des actes des rencontres, mais bien comme un ouvrage de synthèse cohérent.

Trois axes, logistiques, normatifs et socio-culturels, retiennent notre attention.

• Axe 1 – Il convient d’abord de s’interroger sur les solutions mises en œuvre pour loger les gens de guerre. Plusieurs alternatives se donnent à voir d’un contexte historique et d’un conflit à l’autre : construction de logements ad hoc vs. mise à profit de logements préexistants ; planification vs. improvisation ; cantonnement militaire vs. « billet de logement » civil ; logement individuel vs. logement collectif ; stationnement vs. mobilité. À ce titre, la question des sources pourra être abordée avec profit : notamment la prise en compte des vestiges matériels, longtemps cantonnée aux périodes anciennes et aujourd’hui généralisée par le développement de l’archéologie des conflits modernes et contemporains des conflits.

Axe 2 – Le regard se porte ensuite sur le degré, les modes et les instances d’organisation et de régulation du logement militaire. Quelles règles et quelles instances encadrent le logement militaire ? L’organisation du logement est-elle du ressort des seules autorités militaires, ou peut-elle être relayée/prise en charge par les autorités civiles, et si oui, à quelle échelle (locale, étatique, internationale) ? Dans quelle mesure la régulation du logement militaire vise-t-elle à l’imposer ou, au contraire, à en alléger les contraintes sur les logeurs, voire sur la population civile ? Ces principes d’organisation et de régulation sont-ils mis en pratique et respectés ?

Axe 3 – Enfin, la question du logement militaire peut être abordée comme révélateur des enjeux sociaux et culturels du fait militaire. Espace de circulation, de vie, de sociabilité ou de confrontation, le logement est partie prenante non seulement de l’expérience des gens de guerre mais aussi de celle des civils en guerre. Son étude questionne de fait les relations entre sociétés militaire et civile, selon un prisme qui va de la collaboration à la résistance. Au-delà de ce que le logement des gens de guerre fait aux structures des sociétés qui les accueillent, il s’agira de comprendre dans quelle mesure ces dernières influent sur la nature et la forme des hébergements ; en fonction de critères qui peuvent être ceux du statut social des hébergés et des hébergeants, de leur genre mais aussi de la nature des opérations militaires.

Responsables scientifiques :

Benjamin Deruelle, Université du Québec à Montréal

Marie-Adeline Le Guennec, Université du Québec à Montréal



Citer ce billet
Benjamin Deruelle (2023, 11 juillet). L’intendance suivra ? Le logement militaire en Occident (Antiquité – temps présents). Groupe de recherche en histoire de la guerre (GRHG). Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p794

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search