Bourses d’aide à la mobilité internationale « jeunes chercheurs et jeunes chercheuses » du GRHG

Afin de soutenir l’implication en recherche des jeunes chercheurs et jeunes chercheuses spécialisé.e.s en histoire de la guerre et du fait militaire, de les encourager à la mobilité académique et de contribuer au rayonnement des activités de l’équipe, le GRHG propose, à compter de l’automne 2023, des bourses de mobilité internationale au niveau de la maîtrise et du doctorat. Deux appels sont prévus par année universitaire.

Ces bourses visent à contribuer à la prise en charge des frais de participation à une manifestation scientifique impliquant un déplacement à l’international (les séjours d’archive, de terrain ou de recherche en bibliothèque ne sont en revanche pas admissibles). Les activités soutenues visent surtout les communications (journée d’étude, colloque, table ronde, atelier…) mais d’autres formes d’implication pourront être prises en considération (organisation d’une manifestation scientifique, une présidence de session etc.,) à l’exclusion du seul fait d’assister à la manifestation visée.

Les candidatures en vue de participer à des activités impliquant le GRHG et/ou ses membres et institutions partenaires sont particulièrement encouragées – avec notamment une attention particulière aux activités associant directement membres jeunes chercheurs/jeunes chercheuses et membres chercheurs/chercheuses du GRHG (par exemple : interventions à deux voix, co-organisation de manifestations scientifiques etc.), sans qu’il s’agisse de critères obligatoires pour ce programme de bourses.

Le jury en charge de la sélection des projets soutenus se compose des membres du comité pédagogique du GRHG.

Les frais de déplacement susceptibles d’être couverts incluent le séjour et/ou l’hébergement et/ou les frais de participation, par exemple d’inscription à l’événement. Le nombre et le montant des bourses pourront varier en fonction du nombre de candidatures et des besoins exprimés : les versements ne pourront toutefois pas dépasser 1500 CAD par bourse, avec un montant minimal suggéré de 500 CAD (les demandes inférieures à ce seuil restent admissibles). Le jury se réserve le droit de moduler les sommes octroyées par rapport aux demandes d’origine, pour permettre la meilleure répartition possible des financements entre les différents projets soumis à son attention.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search